Opareg

rgpd3

Conformité au RGPD : quels sont les risques ?

Nous vivons dans une époque où les données personnes sont considérées comme un véritable “or numérique”, s’agissant de l’une des ressources les plus valorisées aujourd’hui, notamment par certains spécialistes de l’économie. Les données personnelles sont aujourd’hui très faciles à à récolter et même à traiter.

Les entreprises qui le font sont de plus en plus nombreuses, et c’est aussi le cas des administrations, qui sont nombreuses à disposer de données de plus en plus sensibles, liées aux consommateurs, et aux citoyens plus généralement. Pour le moment, aucune loi précise n’avait été mise en place pour gérer cette déferlante d’échange et de recueil de données.

Néanmoins, un vrai besoin existe pourtant, et une directive européenne a vu le jour au mois de mai 2016, permettant d’encadrer ce traitement des données massif, et parfois incontrôlable. Il s’agit du RGPD, ou règlement général pour la protection des données. Et dès le mois de mai 2018, cette loi sera effective, obligeant ainsi les entreprises à se mettre en conformité au RGPD, en changeant leurs procédés au quotidien, et même en traitant certaines données qui devront être ôtées des registres. Renseignez-vous sur le site https://donnees-rgpd.fr/rgpd-text-control/ !

Cela implique un certain nombre d’efforts à effectuer de la part des entreprises, qui pourraient avoir des difficultés à gérer une telle masse de travail. Aujourd’hui, ce sont des millions de données qui sont amenées tous les jours, au sein de certaines structures, et le déploiement sera alors complexe pour certains. Néanmoins, il est très important de se mettre en conformité au RGPD, ne serait-ce que pour éviter les graves sanctions qui sont prévues en cas de manquement à celui-ci.

Les risques encourus en cas de non conformité au RGPD

Sachez que des sanctions sévères ont été prévues pour les entreprises qui ne respecteraient pas cette directive européenne de protection des données personnelles. La plus étonnante est une amende, qui correspondra au CA de l’entreprise.

Il s’agira précisément de 4% du chiffre d’affaires réalisé sur l’année, des sommes considérables, et qui impacteront forcément les résultats de celle-ci, à court et long terme. De plus, des amendes supplémentaires sont en vigueur, mais aussi des dommages et intérêts, pouvant être demandés par les plaignants, en cas de problème lié à la conformité au RGPD.

Ce n’est donc pas une situation à prendre à la légère

Sachez également que le CNIL a prévu d’effectuer des contrôles. Des registres du traitement des données, ainsi que des analyses d’impact devront donc être mis à la disposition de cet organisme en cas de contrôle, ce qui implique alors une nécessité de tenir rigoureusement ces documents à jour, sous peine de s’exposer à de vrais risques.

En bref, la mise en place du RGPD est tout à fait nécessaire, et ne serait-ce que pour notre bien-être global : les données personnelles se doivent de faire l’objet d’une grande attention, dans leur traitement et dans leur collecte, mais aussi dans leur conservation, pour protéger les citoyens européens.

Nos Partenaires